BURKIN'AFRICA

Le projet Burkin'Africa est initié au Lycée Pilote Innovant International (LP2I) en 2003. A ses débuts, l'idée était de créer un partenariat technique et sur plusieurs années entre le Comité de Jumelage de la Communauté de Communes du Mirebalais (CJCCM) et un groupe d'élèves inter-niveaux du LP2I par l'intermédiaire de COUTABLE Joël et RICHARD Noël membres du comité de jumelage et professeurs respectifs du lycée et de la faculté des sciences de Poitiers (SP2MI).

 

Depuis 2003 les élèves sont encadrés par ces deux adultes. Ce projet existe grâce au système d'ACF (Activités Complémentaires de Formation) propre au LP2I. Ces projets visent à apporter de nouvelles connaissances aux élèves de la seconde à la terminale dans les domaines scientifiques, techniques, socio-culturels et autres. Elles permettent également de développer l'autonomie des élèves ainsi que son intégration dans un groupe de travail possédant des connaissances diverses et variées. Ces projets ne sont pas restreints au cadre scolaire et nous permettent d'entrevoir des éléments que nous n'aborderions pas ou peu dans la scolarité conventionnelle.

 

Voir le site du LP2I

 

Chaque nouvelle année scolaire, un groupe d'une quinzaine de personnes participe au projet avec l'aide de trois accompagnateurs. Cependant, quelques élèves des années passées sont repris au sein du groupe afin d'apporter expérience, connaissances des projets et méthode de travail dans le but de former au plus vite les nouveaux arrivants. De plus, une mission de terrain se déroule au Burkina Faso dans la zone du village de Bassemyam (village jumelé avec Mirebeau) pendant une quinzaine de jours tous les ans. L'ensemble des élèves et des professeurs ayant intégré le projet en début d'année participent à cette mission.

 

Durant ce voyage, notre devise est de "Peindre en noir, des idées blanches" autrement dit, utiliser nos solutions techniques et les modifier en fonction des savoir-faire des Africains ainsi que des outils et matériaux disponibles. L'ensemble de nos projets, qu'ils soient culturels ou techniques sont réfléchis, montés et fabriqués avec l'aide de nos amis africains. Dans un souci de développement durable et économique local, nous construisons nos objets techniques (éoliennes, pompes à eau...) avec des matériaux de récupération trouvés sur place.

 

Ce projet est parti d'un constat alarmant : chaque jour à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, 450 tonnes de bois sont consommées. Alors, compte tenu de la pauvreté grandissante de ce pays et de notre volonté d'agir, nous travaillons afin d'apporter des éléments permettant l'amélioration des conditions de vie au Burkina Faso.