Fondé en Novembre 2000, le Comité de Jumelage Yako Vouglaisien (COJY) a pour but de permettre la coopération décentralisée entre la Communauté de communes du Vouglaisien et la commune de Yako pour la mise en place de projets et d’échanges.

Subissant un climat particulièrement aride, le Burkina Faso est l'un des pays les plus pauvres d'Afrique. Les conditions de vie y sont difficiles et précaires.

 


http://www.vouglaisien.com/images/stories/Associations_intercommunales/COJIV/yakocarte_001grand.png

  Le CoJYV fête ses 10 ans

10 ANS DE JUMELAGE AVEC LE BURKINA...
Le COJYV nous fait part de son séjour à Yako l'hiver dernier...

8Une délégation de 9 personnes du comité de jumelage du Vouglaisien a séjourné à Yako entre le 17 février et le 5 mars 2011, afin de faire le point sur les différentes actions menées conjointement avec le comité local de jumelage dans l'intérêt des populations des 40 villages de la commune.

Nos actions pendant le séjour :

  • rencontre des responsables locaux

Selon la coutume, nous sommes allés saluer successivement le Haut Commissaire, le Maire, le Chef Coutumier. Nous avons organisé plusieurs réunions de travail avec le comité de jumelage local pour définir le programme et les projets à venir, avec le bureau du Conseil municipal pour préciser le rôle des élus et celui du comité communal de jumelage. Nous avons reçu deux représentants de l'ambassade de France au Burkina pour préciser le rôle de l'Etat dans l'aide à la coopération décentralisée et leur montrer une réalisation et un projet.

  • Réfection d'un bâtiment du CDRY (comité de développement de la région de Yako)

Tout au long de ces deux semaines, nous avons travaillé d'arrache-pied et dans une ambiance chaleureuse, avec l'aide de jeunes gens et d'artisans de Yako, à la réhabilitation d'un bâtiment situé dans un enclos boisé à l'entrée de la ville : état des lieux, vidage, nettoyage, réparation des plafonds, remplacement des toilettes et du lavabo, peintures des plafonds et des murs, plomberie, électricité, maçonnerie, fabrication d'un auvent et de moustiquaires, nettoyage de l'environnement, achat de matelas et confection de dessus de lits.
Ce lieu doit servir de centre de formation pour les membres des comités de gestion et de lieu d'hébergement pour les gens de passage, ce qui permettra au comité local de jumelage de gagner un peu d'argent pour l'entretien et ainsi créer des emplois

  • Visite des bas-fonds de Bokin

Situés à une heure de Yako, dans la commune voisine, les bas-fonds de Bokin nous ont permis de voir une réalisation adaptable sur la commune de Yako. Une digue a été construite afin de retenir les eaux de pluies très abondantes en juillet, août, septembre et permettre ainsi le maraîchage sur presque toute l'année avec l'appui de puits maraîchers de faible profondeur: oignons, carottes, tomates... garants d'une alimentation moins carencée.
Un projet de bas-fonds est prévu pour 2012 sur la commune de Yako près du village de Ragounda.

  • Inauguration de la maternité de Bouboulou et chantier de l'AEPSAEPS-visite-du-chantier

Nous sommes allés plusieurs fois sur le site de la maternité nouvellement construite, une première fois pour la voir terminée et rencontrer le personnel, une deuxième fois pour mettre au point la suite du programme avec le responsable de « Sahel Energie » qui doit finaliser l'AEPS (adduction d'eau potable simplifiée) et l'électrification de la maternité : système de pompage photovoltaïque et panneaux solaires. Nous avons assisté à la mise en place de la citerne (petit château d'eau).
Nous y sommes enfin retournés pour l'inauguration officielle de la maternité et la cérémonie à l'occasion des 10 ans du jumelage Yako/Vouglaisien : danses, discours, cadeaux, plantation d'arbres... beaucoup d'émotion et d'échanges chaleureux.
Chaque déplacement prend du temps, les routes ne sont pas goudronnées, nous empruntons des pistes qui passent toutes par Yako. Les pistes transversales ne sont pas praticables en voiture.

  • Parrainages

Une délégation d'une dizaine d'enfants parrainés (sur les 64) nous a accompagnés à Bouboulou lors de l'inauguration afin de recevoir, de façon officielle, les vélos achetés par le comité local au nom des parrains. En effet, cette année, le comité local de jumelage a décidé l'achat d'un vélo pour chaque enfant, le vélo étant le moyen de locomotion le plus utilisé. Les années passées, les filleuls avaient reçu un kit scolaire, une natte pour dormir, une lampe à pétrole et deux tenues vestimentaires complètes. Comme chaque année, le reliquat de la bourse a été donné aux tuteurs pour assurer un complément alimentaire.
Tous les enfants parrainés ainsi que leurs tuteurs ont été reçus pour le déjeuner à Yako chez le Général Gilbert Diendéré, Président du comité de jumelage qui leur a remis à chacun leur vélo.
Par ailleurs, les membres de la délégation présente à Yako ont organisé une journée de découverte de la capitale Ouagadougou et du parc animalier de Ziniaré pour leurs filleuls enchantés.

  • Projets scolaires

Nous avions prévu de rencontrer les enseignants du lycée provincial pour leur proposer un échange de correspondance et leur présenter le projet sur l'eau initié par le collège Arthur Rimbaud de Latillé, mais les circonstances nous en ont empêchés. En effet, suite à certains faits divers, des manifestations de protestation ont éclaté dans tout le pays et le gouvernement a fermé toutes les écoles pendant plus d'un mois.
Cependant nous avons accompagné les enfants scolarisés (environ 1/3) du village de brousse de Baskaré jusqu'à leur école située à quarante cinq minutes de marche et nous avons pu rencontrer les instituteurs et leur laisser un peu de matériel scolaire. Il s'agit d'une école de 6 classes. Les effectifs sont d'environ 75 élèves par classe.
Ce voyage fut pour tous d'une très grande richesse à tous les niveaux : échanges institutionnels et amicaux, réalisations, projets, parrainages. Ensemble, nous pouvons avancer...

DSC_9829

Si vous souhaitez nous accompagner dans notre démarche...

Comité de Jumelage Yako - Vouglaisien

 

Parrainer un enfant de Yako, pour quoi faire ?

cojyvLe parrainage scolaire est une action engagée depuis la rentrée scolaire 2007-2008.

A Yako, près de 60 % des enfants (surtout des filles) n'ont pas accès à l'école et beaucoup sont obligés d'abandonner en cours de route, les familles ne pouvant pas en assumer la charge.

Coût d'un parrainage : 65 € par an

Avec cette somme, on peut habiller l'enfant, le soigner en cas de maladie, tout  en payant sa scolarité et apporter une aide alimentaire à sa famille d'accueil.

Actuellement, nous parrainons 83 enfants orphelins, dont 54 filles.

Un enfant parrainé, c'est un enfant dont la vie sera changée et qui, plus tard, pourra devenir acteur du développement de son pays.

Télécharger le coupon-parrainage ici

GESTION DES PARRAINAGES

Le Comité Communal de Jumelage de Yako est notre partenaire sur place. Avec les services sociaux, il recense les situations les plus dramatiques et nous propose les enfants à soutenir. Il suit leur scolarité et informe régulièrement, par notre intermédiaire, les parrains qui recoivent aussi une fiche familiale avec la photo de leur filleul(e). Nous rencontrons régulièrement les filleuls et leurs tuteurs.

100 % des dons vont aux enfants !

Il n'y a aucun intermédiaire, pas de frais de gestion, tout est géré bénévolement.

PARRAINER UN ENFANT OU FAIRE UN DON... C'EST DEDUCTIBLE DES IMPOTS

 

 

Les réalisations depuis 10 ans :

- 8 forages à grande profondeur à Roumtenga, Koaltanghin, Tindila, Ragounda, Kolbila, Taonsgo, Tanghin et Bouboulou.
- 1 école de 3 classes à Kolbila.
- 2 logements d'enseignants à Kolbila et Moutoulou.
- 1 logement d'infirmier à Petit Samba.
- 1 banque de céréales à Ouaillé.
- 2 maternités à Tindilla et Bouboulou.
- Réfection du toit du Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) de Roumtenga et réhabilitation du forage.
- Réalisation d'une adduction d'eau potable simplifiée (AEPS) à Bouboulou.
- Electrification de la maternité de Bouboulou et du CSPS de Song Naba.
- Aménagement de 10 hectares de bas-fonds rizicoles à Nambéguian.
- Formation de comités de gestion.
- 83 parrainages scolaires.

Les projets  2013 2014 2015 :

- Aménagement de 10 hectares de bas-fonds rizicoles à Baskaré.
- 1 forage de grande profondeur à Nambéguian.
- 1 logement d'infirmier à Tibin.
- 1 école de 3 classes à Napan.