Compte-rendu de la réunion

         du 24 septembre 2015

Salle du château à Ayron

-*-*-*-*-

 

Etaient présents :

 (Jumelage de Blaslay) : Michel DUFOUR 

 (Jumelage de Bonneuil- Matours) : Bernard POLISSET, Isabelle MARTELLY

 (Jumelage de Bonnes) : Patrick TOUZALIN

(Jumelage de Charroux) : Dominique ROVERY, Colette SOUBIROUS, Marie-France VARACHE

(Jumelage de Châtellerault) : Jacques SIMONNET, Michelle GIRAUDEAU

(Jumelage de Chauvigny) : Fernand et  Simone BONNIN, Marie-Claude RIDEAU

(Jumelage de la Communauté de Communes les Portes du Poitou) : Jacques CHASTENET

(jumelage du pays  Vouglaisien) : Martine ROBIN-GERVAIS, Kleber RASSINOUX, Gérard VIGIER, Ginette MORILLE,

 Jeane ELOY, Annie RIBARDIERE, Elisabeth DESCHAMPS.

(Jumelage de Couhé) : Jacques CHENUET, Alain PASQUAY

(Jumelage de Dangé st Romain : Pascale BEZAUD

(Jumelage de Mauprévoir) : Christiane MOREAU, Jean-Paul SIROY

(Jumelage de Mirebeau) : Denis & Francine BRUNET, Réjane MOINARD

(Association AMEISA) : excusée

(Association Val vert du Clain) : Marie-Claude et Jean-Louis GUILBAUD

(Association AMB) : Jacques BONNIN

 

André BRISION Président d’Honneur de l’AJCV

Louis CAUDRON (Consul du Burkina Faso)

 

Excusés :

                Jacques AUMASSON (Coopération Internationale),

(Association AMEISA) : Claude BONNET

                (Association Val vert du Clain) : Francine et Jean-Paul STENOU

                (Jumelage de Dangé st Romain : Philippe FIETTE

 

Ordre du jour :

             - Etude des propositions de la commission « CinéAfriqua86 »

                         Engagement des Comités et vote du budget correspondant.

             - Le point de nos relations avec nos villes jumelées.    

             - Proposition d’une thématique pour une prochaine réunion AJCV

             - Questions diverses

 

Ouverture de la séance à 18h40 par la Vice-Présidente Martine ROBIN GERVAIS. 

 

Subventions :

Jacques CHENUET fait part d’une information transmise par Jacques AUMASSON :

                « Le Conseil Départemental de la Vienne a décidé de ne pas attribuer de subventions pour le Burkina Faso tant que la situation politique de ce pays ne sera pas stable »

                Les comités estiment que cette décision pénalise ceux qui ont déjà réalisé les travaux et parfois même payé les factures en attente de la subvention promise. Un courrier sera adressé en ce sens au Président du Conseil Départemental de la Vienne sachant que les comités concernés ont récemment transmis leur dossier au CD86.

 

Infos sur la situation au Burkina : Louis Caudron nous fait part des dernières informations – intervention de la CEDEAO qui propose des élections inclusives – retour au gouvernement provisoire - ……

 

CinéAfriqua86  l’édition 2016 pourrait avoir lieu fin mars ou début avril.

Martine ROBIN-GERVAIS fait part des propositions de la commission qui s’est réunie  plusieurs fois , suite  à l'Assemblée Générale du 15 juin : le 25 juin à Vouillé, et le 17 septembre à Dissay. Martine Robin-Gervais a, par ailleurs, rencontré Jacques Aumasson et Aurélie Grosdenier au Conseil Départemental le 17 juillet.  Plusieurs points sont abordés :

1-  Les enjeux 

-        faire connaître l’activité des Comités de Jumelage et leur action,  faire vivre l'AJCV

-        attirer de nouveaux adhérents

-         travailler en collaboration avec des acteurs culturels locaux

-        offrir une vision de l’Afrique contemporaine et réaliste : l’Afrique vue par les africains

-         inviter à regarder ailleurs, différemment, tout en entretenant et développant une meilleure connaissance de l'Afrique

-        privilégier la découverte et encourager le débat

2- le choix des salles de cinéma et des films

Il semble plus facile de travailler avec les salles qui ont déjà participé à CinaAfriqua86  pour 2 raisons :

* Ils sont déjà sensibilisés et prêts à renouveler l'expérience.

* Cela nous reviendrait moins cher. Une séance organisée en partenariat avec une salle de cinéma bénéficierait de la réglementation « courante » en matière d’exploitation cinématographique.

Généralement, les distributeurs pratiquent le minimum garanti, c’est-à-dire une avance ferme et définitive sur les recettes à venir de l'exploitation d'un film, consentie par le cinéma. Au-delà de ce montant, les recettes sont partagées entre l’exploitant et le distributeur.

C’est la formule qui avait été choisie par le Département de la Vienne.

L’AJCV n’aurait qu’à compenser le manque à gagner par le cinéma, dans le cas éventuel où la fréquentation ne permettrait pas d’atteindre le montant du minimum garanti. Pour l'édition 2014, le montant était de 900 € pour 50 diffusions.

Certains membres de l'AJCV proposent d'associer  éventuellement collèges et lycées notamment à Charroux et Montmorillon.

Il est proposé de diffuser les films dans  différentes  villes du département en privilégiant celles où les comités de jumelage  et associations en lien avec l'Afrique sont actifs :  Loudun, Châtellerault, Chauvigny, Montmorillon, Neuville,  Civray et Poitiers pour sa situation centrale, son habitude d'héberger des festivals, et son potentiel de diffusion.

Une simulation de projection de 4 films est proposée.  Des discussions s'en suivent sur la pertinence du samedi après-midi et sur l'opportunité du vendredi après-midi pour les scolaires. Bien sûr pour l'instant tout reste ouvert. Il faudra s'adapter aux salles et aux acteurs de terrain.

Il s'agira de choisir 4 films sur des sujets d'actualité qui peuvent nous interpeller tous dans notre humanité et qui suscitent le débat.

3-L'appui d'une consultante

Aurélie Grosdenier, embauchée au Conseil Général pour la mise en place du festival CinéAfriqua86, a perdu son emploi concommitemment à l'arrêt du festival et nous propose son expertise pour cette reprise du festival. Son rôle serait :

-        Expertise & soutien à l’organisation générale

-        Réalisation de l’affiche et communication (print et web).

Certains membres de l'AJCV se proposent  également de faire la diffusion  via les réseaux personnels ou réseaux sociaux et ainsi limiter les frais d'affichage par exemple. Il peut être demandé au CD86 des insertions dans « vivre en vienne ».

-        Direction artistique (recherche de films)

-        Relations avec les salles et les distributeurs

-        Conseil

 

4-Budget prévisionnel :

Dépenses

 

Recettes

 

Intervenants

3 000,00 €

AJCV

3 000,00 €

Communication

2 500,00 €

Département

3 000,00 €

Films

3 000,00 €

Région

3 000,00 €

Consultante

1 500,00 €

Ville de Poitiers

1 000,00 €

Total

10 000,00 €

Total

10 000,00 €

 

Il ne serait rien demandé aux comités de jumelage mais il serait possible d'envisager  de remettre la cotisation de l'AJCV à 50 € dans la perspective d'une reconduite du festival.

Des demandes de subventions vont être faites auprès du Conseil Départemental, du Conseil Régional et de la ville de Poitiers dans les semaines à venir. Il est proposé également d'impliquer toutes les associations poitevines en lien avec l'Afrique à participer au festival et à intervenir éventuellemnt dans les débats.

6-Nom du festival

L’AJCV souhaite conserver le nom « CinéAfriqua86 » - il faudra en faire la demande au CD86.

7- Vote

Concernant la contribution financière de l’AJCV à hauteur de 3000€, les comités présents ont voté oui à l’unanimité avec la recommandation d’un contrôle rigoureux des engagements de dépenses pour éviter toute dérive.

 

 

 

 

 

Propositions de thématiques pour les prochaines réunions AJCV :

André BRISION suggère de faire un questionnaire à soumettre aux comités pour une auto-évaluation de l’AJCV 

Et soumet à notre réflexion  des notes sur

                - le rôle primordial des femmes en milieu rural

                - l’intérêt de la concertation et de la coordination des actions menées par des intervenants extérieurs nationaux ou internationaux agissant sur le même site que nos CJ.

 

 

Prochaine réunion : jeudi 10 décembre 2015 à 18h30

                Lieu : attente de propositions des comités

 

La soirée s'est terminée par un repas au restaurant du plan d'eau d'Ayron « Les rives d'Ayron ».